Chef de choeur et chef d’orchestre, Hervé Niquet aborde le métier de musicien comme un véritable chercheur, préférant revenir aux sources pour dépasser les conventions et les usages.

“avec Niquet, la musique avance, sonne et brille”
- la libre

C’est en suivant l’enseignement d’une élève de Marguerite Long et de Maurice Ravel, qu’Hervé Niquet, chef principal du Vlaams Radio Koor (Choeur de la radio Flamande) depuis 2011, développe son goût pour le travail sur les partitions originales et la recherche des intentions premières du compositeur.

Fort d’une formation complète de claveciniste, organiste, pianiste, chanteur, compositeur, chef de choeur et chef d’orchestre, il aborde le métier de musicien comme un véritable chercheur, préférant revenir aux sources pour dépasser les conventions et les usages. Il crée Le Concert Spirituel en 1987 avec pour ambition de faire revivre le grand motet français. En un peu plus de vingt ans, sous la houlette d’Hervé Niquet, l’ensemble s’est imposé comme l’un des ensembles de référence dans l’interprétation de la musique baroque.

Dans le même esprit et postulant qu’il n’y a qu’une musique française sans aucune rupture tout au long des siècles, Hervé Niquet dirige les grands orchestres internationaux avec lesquels il explore les répertoires du XIXe siècle et du début du XXe siècle. Son esprit pionnier dans la redécouverte des œuvres de cette période l’amène à participer à la création du Palazzetto Bru Zane – Centre de musique romantique française à Venise en 2009 avec lequel il mène à bien de nombreux projets. Sous sa direction de nombreuses redécouvertes marquantes ont vu le jour : Herculanum de Félicien David, Dimitiri de Victorin Joncières, La légende des ours de Marie Jaëll et La Reine de Chypre de Fromental Halévy.

Passionné par l’opéra, Hervé Niquet est régulièrement invité à diriger des œuvres lyriques, que ce soit avec Le Concert Spirituel ou en tant que chef invité. Il collabore avec des metteurs en scène aux esthétiques aussi diverses que Mariame Clément, Georges Lavaudant, Gilles et Corinne Benizio (alias Shirley et Dino), Joachim Schloemer, Christian Schiaretti pour Castor et Pollux de Rameau au Théâtre des Champs-Elysées, Christoph Marthaler ou encore Romeo Castellucci au Théâtre royal de La Monnaie pour Orphée et Eurydice de Gluck.

Sa démarche comprend aussi une grande implication personnelle dans des actions pédagogiques auprès de jeunes musiciens (Académie d’Ambronay, Jeune Orchestre de l'Abbaye aux Dames, Schola Cantorum, CNSMD de Lyon, McGill University à Montréal, etc.) ou à travers de multiples master-classes et conférences. Transmettre le fruit de son travail sur l’interprétation, les conventions de l’époque et les dernières découvertes musicologiques, mais également sur les réalités et les exigences du métier de musicien, est pour lui essentiel.

Hervé Niquet est Chevalier de l’Ordre National du Mérite et Officier des Arts et Lettres.

des concerts avec Hervé Niquet